samedi 6 janvier 2018

Pape François : le berger qui soigne le loup et oublie les brebis – par Françoise BUY REBAUD

TRIBUNE LIBRE

C
elui qui  fut élu sous le nom de François parle-t-il « ex cathedra » ? L'infaillibilité du Pape  fut discutée lors du concile Vatican I (du 8 12 1869 au 20 10 1870) en des circonstances difficiles à la suite du Risorgimento ; la guerre France-Prusse de 1870 y mit une fin tragique. Ce concile œcuménique avait été voulu par Pie IX.■

H
ors de question ici de porter un jugement sur ses travaux ; mais par contre,  après lecture d’un récent message papal, d'affirmer notre refus absolu de prendre part  au suicide du christianisme, et par voie de conséquence  à l’écrasement de notre civilisation.

Par quel extraordinaire dévoiement des vertus chrétiennes peut-on les invoquer pour l'acceptation et pire : l'encouragement  d'une invasion mille fois plus nombreuse que celles que connut l'aube de nos monastères après l'extinction de l'Empire Romain qui, lui, avait apporté sa richesse, et non la misère,  l'ignorance et la violence.

Le berger et son chien protègent le troupeau en écartant  les prédateurs.


Cet homme fut  élu dans en une période trouble, ou d'obscures  tractations ont pesé sur la « démission » du tant regretté Benoit XVI. Nous refusons avec force ce qu'il veut nous imposer, par collusion avec de sourdes  puissances politiques, ou tout simplement par désolante faiblesse intellectuelle.

SON DERNIER MESSAGE DE NOËL DONNE LA PREUVE DE NOTRE TITRE

C
es mêmes fleurs qu'un Occident couché dépose sur les tombes des victimes de l'invasion, le verbe de ce « pape » en était orné ; il devient désormais impérieux, voire menaçant. Il n'est plus le gardien du temple, mais le félon qui, par la ruse, livre la citadelle.

Ni  Charlie ni pleureuses de la tragédie antique, nous sommes des Combattants.

À ce François qui nous est étranger, nous opposons les François qui ont honoré ce prénom :
Le petit pauvre d'Assise portait la robe de bure des moines ; mais , érudit et poète du Moyen-Âge, il a laissé de beaux textes ; entouré de légendes touchantes , mais n'est-ce pas la vérité qui transparait ? Il incarne la douceur et la simplicité.
►Saint François de Paule, homme du Quattrocento, fonda plusieurs monastères en France et en Europe pour l'ordre des Minimes. Il séjourna longuement  en France où il mourut. Il aurait favorisé le mariage du roi de France avec la duchesse de Bretagne, aurait été inhumé près de Tours et son corps profané par les révolutionnaires.


►Une légende anachronique mais très belle inspira à Franz Liszt une œuvre magnifique : le saint, refoulé par les bateliers, franchit le détroit de Messine en marchant sur les flots.■ Cercle Hernani



PROPOSER UN ARTICLE

Adressez votre texte à fpi-legaulois@gmail.com

Il ne doit pas excéder une page (en Word)

Les propos ne doivent pas contrevenir aux Lois en vigueur

Vous pouvez signer de votre propre nom ou prendre un pseudonyme

CHOISISSEZ VOTRE RUBRIQUE

POLITIQUE ECONOMIE INTERNATIONAL ARMEE HUMOUR CULTURE PATRIMOINE IMMIGRATION TERRORISME COMMUNIQUÉS TRADITIONS

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.