samedi 6 janvier 2018

La Gare des Bénédictins, emblème de Limoges

PATRIMOINE DE FRANCE
Cet article est dédié à notre Amie Paule B., la toujours jeune Parachutiste de 4 fois 20 ans dont c’est l’Anniversaire. Alors, BON ANNIVERSAIRE, PAULE. Avec toute mon Amitié. Marc NOÉ.

D
ifficile à Limoges de passer à côté de la gare des Bénédictins. Véritable lieu de passage, c’est aussi un monument historique et symbolique. Cinq ans de travaux ont suffi pour construire la gare de Limoges. Inaugurée en 1929, elle est devenue l'emblème de la ville. Dès la façade, on retrouve d'ailleurs un morceau de son Histoire : deux allégories féminines, noircies par le temps, représentent la porcelaine et l'émail.

U
ne prouesse décorative due en grande partie à Henri-Frédéric Varenne, également à l'origine des sculptures de la préfecture de Limoges. Dans le hall de près de 4 000 mâ, le décor de verre attire forcément tous les regards. C'est d'ailleurs là, la principale richesse de la gare. Plus qu'un simple lieu de passage, c'est un monument que les voyageurs aiment admirer.

L'INCENDIE DE LA GARE



C
e jour-là, le 6 février 1998, une épaisse fumée s'échappe du dôme de la gare des Bénédictins, à Limoges. Les pompiers arrivent rapidement sur place, mais les dégâts sont très importants : le plafond est à refaire entièrement. Des centaines de Limougeauds, effrayés à l'idée de perdre le symbole de leur ville, se sont d'ailleurs rendues sur les lieux de l'incendie. Le hall a dû être fermé pendant une quinzaine de jours.

SOUS-SOL



L
e souterrain Maison-Dieu, situé juste en dessous de la gare, était utilisé par la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui fermé au public, cet ancien viaduc porte encore un panneau d'époque. (photo Brigitte Azzopard)

Hall



O
n doit le décor en verre à Francis Chigot, également à l'origine des vitraux de l'église du nouveau bourg d'Oradour-sur-Glane, ainsi que ceux du Comptoir des Chemises et accessoires. (photo Brigitte Azzopard)

Campanile



L
e campanile de la gare de Limoges culmine à 57 mètres de hauteur. Aujourd'hui, il ne se visite plus pour des raisons de sécurité. Plus personne ne monte la centaine de marches pour arriver à son sommet. L'horloge continue d'indiquer l'horaire juste aux voyageurs. Avant, la gare affichait deux minutes d'avance pour les presser un peu. (photo Éric Roger)

Décors



S
i les deux allégories de la façade principale rappellent la place importante des arts du feu à Limoges, on retrouve également dans les écoinçons de l'arc du portail, à l'entrée, deux divinités romaines : Cérès, la déesse de l'agriculture, et Mercure, le dieu des voyageurs. À l'intérieur, dans les écoinçons de la coupole, les décors de stuc d'Henri Varenne sont quatre allégories féminines représentant le Limousin, la Touraine, la Gascogne et la Bretagne. (photo Eric Roger)

ANECDOTE

D
e nombreux hommages ont été rendus à l'œuvre de l'architecte Roger Gonthier. Parmi eux, une publicité Chanel, où l'on voit Audrey Tautou entrer en courant dans la gare des Bénédictins pour attraper son train, avant de se laisser séduire par un inconnu. Un spot pour le plus prestigieux parfum de la planète, justement tourné par Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur du film « Le fabuleux destin d'Amélie Poulain » où Audrey Tautou interprète le rôle principal. À Limoges, seul l'extérieur de la gare a été filmé : pour la prise de vue intérieure, le réalisateur a choisi la gare de Nice. Un morceau du clip a aussi été réalisé à Istanbul.■ Source

LA GARE DE LIMOGES EN IMAGES






PROPOSER UN ARTICLE

Adressez votre texte à fpi-legaulois@gmail.com

Il ne doit pas excéder une page (en Word)

Les propos ne doivent pas contrevenir aux Lois en vigueur

Vous pouvez signer de votre propre nom ou prendre un pseudonyme

CHOISISSEZ VOTRE RUBRIQUE

POLITIQUE ECONOMIE INTERNATIONAL ARMEE HUMOUR CULTURE PATRIMOINE IMMIGRATION TERRORISME COMMUNIQUÉS TRADITIONS

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.