vendredi 27 octobre 2017

Colonel Jacques HOGARD : « Il faudra faire donner l’Armée ! »

TERRORISME

Le Colonel Jacques Hogard pense que l’opération « Sentinelle » doit être revue car elle est inefficace, coûteuse et démoralisante pour les troupes qui n’ont plus le temps ni les moyens de s’entraîner. « Mais ce n’est pas au ministre de l’Intérieur de traiter cette affaire. » « Laissons aux militaires le soin de proposer une adaptation, une refonte ou une suppression de l’opération Sentinelle. » Sinon, « on va être dans l’amateurisme ».

Ce n’est, en plus, pas le rôle de l’armée dont « la mission primordiale est bien précise : la défense du territoire ». « Si on poursuit cette erreur, on aura d’autres catastrophes. »

Car la situation sécuritaire s’aggrave. D’une part, « n’importe quel individu un peu radicalisé peut s’ériger en héros de l’islam, prendre sa voiture et aller faucher des gens dans la rue ». D’autre part, on saisit des armes de guerre en banlieue.

« À un moment donné, il faudra, hélas, entre guillemets, “faire donner l’Armée”. » Raison de plus pour laisser l’Armée s’entraîner pour ses missions spécifiques.


Guerre au Kosovo (Printemps - Eté 1999). Jacques Hogard livre ici son témoignage au travers d'un essai court, argumenté et percutant.

Lorsque se déclenchent les évènements du Kosovo qui défraient la chronique à l'automne 1998, Jacques Hogard est officier supérieur en service au Commandement des Opérations Spéciales (COS). C'est ainsi qu'au tout début de 1999, il prend le commandement du Groupement interarmées des forces spéciales qui sera engagé par la France en Macédoine puis au Kosovo, aux côtés de nos alliés américains, britanniques, allemands et italiens.

Après plusieurs mois de suspens, la guerre est en effet déclenchée par l'OTAN contre la Serbie le 23 mars 1999 après l'échec des négociations de Rambouillet.

Ce que Jacques Hogard et ses hommes découvrent alors sur le terrain, la réalité de la situation, ne correspond en rien à ce qu'en disent les médias occidentaux.

Homme de caractère, aux convictions trempées, le colonel Hogard va vivre cette ultime opération au Kosovo de manière intense. Elle lui laissera le sentiment amer d'un engagement irresponsable dans un conflit injuste, symbole de tous les échecs et reniements français et européens.■




PROPOSER UN ARTICLE

Adressez votre texte à fpi-legaulois@gmail.com

Il ne doit pas excéder une page (en Word)

Les propos ne doivent pas contrevenir aux Lois en vigueur

Vous pouvez signer de votre propre nom ou prendre un pseudonyme

CHOISISSEZ VOTRE RUBRIQUE

POLITIQUE ECONOMIE INTERNATIONAL ARMEE HUMOUR CULTURE PATRIMOINE IMMIGRATION TERRORISME COMMUNIQUÉS TRADITIONS

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.