mardi 20 février 2018

La France est un dépotoir. La preuve en est... par Alain de CHARENTE

ENVIRONNEMENT

I
l y a quelques jours, au plus fort des intempéries qui ont fait sortir de leurs lits de nombreux cours d'eau, nous avons pu voir un reportage en Seine et Marne, département particulièrement sinistré par la crue de cette rivière. Reportage dans lequel il était question d'une écluse où se sont amoncelées des tonnes de détritus charriés par la Marne et qui ont transformé ce barrage en véritable dépotoir. Cette retenue pouvant désormais être baptisée du nom de «  Écluse Dupont de Nemours » ou « Ecluse Rhône Poulenc » au vu de la quantité de déchets à base de plastiques qui s'y sont accumulés.

C
e reportage est édifiant dans la mesure où cela veut dire que si il n'y avait pas eu cette crue exceptionnelle dans ce secteur, tous ces déchets en temps normal « Hors d'eau » et désormais regroupés seraient restés indéfiniment à pourrir sur les rives et à les
souiller. Et là se pose immédiatement le problème de savoir pourquoi les abords de ces rivières ne sont pas mieux entretenus, et surtout, pourquoi les riverains sont si peu respectueux de leur environnement. Car ces détritus ne sont ni tombés du ciel, ni venus là par hasard, mais bien « oubliés » dans la nature le long des berges par des citoyens qui auront sans doute estimé que c'est à la nature de procéder au nettoyage des abords et à l'élimination  de ces déchets. Alors que si les habitants des lieux ou ceux de passage avaient eu un comportement responsable et respectueux de leur cadre de vie, ces détritus auraient dû être déposés dans les réceptacles destinés à assurer un tri sélectif et ne se seraient donc pas retrouvés piégés par cette retenue d'eau.

Il ne s'agit pas bien entendu d'imputer cette montagne de déchets aux seuls riverains car il ne fait aucun doute que la crue aura fait la collecte des ordures depuis l'amont et véhiculé son butin jusqu'à cet entonnoir. La responsabilité est donc collective, collégiale et concerne également ceux qui ne résident pas forcément en bord de rivière mais qui se comportent en gougnafiers.

Cette tragédie subie par les habitants de ces communes  situées en zones inondables est bien sur un drame humain pour ceux qui doivent subir les caprices de la météo. Mais il aura eu comme seul et unique bienfait de mettre en évidence que trop nombreux sont nos compatriotes insensibles au respect de la propreté des lieux collectifs et qu'il s'agit d'un véritable problème de comportement qu'il sera difficile de corriger et d'améliorer. Car respecter son environnement devrait être un réflexe  de simple bon sens et non pas une attitude qui se voudrait être essentiellement une démarche écologique qu'il faut assimiler parce que l'on ne l'a pas innée en soi.

Preuve que, là aussi, il y a démission de l'autorité. Car devant un comportement anarchique et irrespectueux du bien public qu'est la nature où nous vivons, des sanctions lourdes devraient être appliquées à ceux qui ne voient pas d'inconvénient à ce que nos trottoirs, nos berges, nos ruisseaux soient devenus des poubelles à ciel ouvert.

►Mais au fait : ils sont où les travaux d'intérêt général qui pourraient être confiés à ceux qui ne sont pas incarcérés faute de place et qui pourraient sans doute nettoyer les abords, au lieu de regarder la télé munis de leur bracelet électronique !■








PROPOSER UN ARTICLE

Adressez votre texte à fpi-legaulois@gmail.com

Il ne doit pas excéder une page (en Word)

Les propos ne doivent pas contrevenir aux Lois en vigueur

Vous pouvez signer de votre propre nom ou prendre un pseudonyme

CHOISISSEZ VOTRE RUBRIQUE

POLITIQUE ECONOMIE INTERNATIONAL ARMEE HUMOUR CULTURE PATRIMOINE IMMIGRATION TERRORISME COMMUNIQUÉS TRADITIONS

L’islam est la seule « religion » au monde

qui s’attaque à tous les Peuples de la Terre.

Combattez-le !... pour notre survie.